18 mai 2005

l'ancêtre de l'épingle de nourrice

   

Ce sont les plus répendues en France tous les musées en possèdent quelques unes
Ces fibules se composent de quatre parties qui remplissent des fonctions différentes.Ces parties, qu'on retrouve sur presque tous les exemplaires,  sont :

L' aiguille, nommée aussi Ardillon ou Épingle

Le ressort

Le corps souvent nommé Arc

L'agrafe aussi appelée Crochet, Gaine, Gouttière, porte aiguille

L'aiguille et l'agrafe varies assez peu d'un modèle à l'autre, par contre les artisans on fait preuve de leur art et de leur imagination sur les systèmes de ressort et sur la décoration du corps

Les  types les moins complexes sont pour ainsi dire des épingles avec la tige pliée en demi cercle, afin que la pointe puisse se loger  dans l'agrafe. Ces fibules, de de modèles légers et élégants, possédaient un fâcheux défaut les éléments qui les composent ne sont pas suffisamment séparés, il en résulte qu'elles peuvent aisément se déplacer, et que l'étoffe dans laquelle elles sont piquées peux empiéter sur le corps du bijou. Dans le but d'obvier à cet inconvéniant, on a considérablement augmenté le volume du corps, qui s'est rapidement richement décoré. D'autre part le ressort simplement arqué n'avait pas une élasticité suffisante pour supporter les mouvements répétés pour les mettre et les ôter. Il venait à se rompre après un court service. De là sont apparue les formes de ressort les plus jolies qui participent à l'esthétique et à l'équilibre de ces bijoux 

Posté par dahud à 11:08 - - Permalien [#]